lundi 24 juillet 2017

Le plus grand réseau de pédophilie d'Europe démantelé – Blackout médiatique



La police allemande a confirmé que l'un des plus gros réseaux de pédophiles de l'histoire européenne a été démantelé le mois dernier, avec une couverture médiatique presque inexistante.
Les enquêteurs ont découvert un réseau de pédophilie dans le Dark Web qui fonctionnait depuis 2016 et qui avait 90.000 membres actifs. Rassurez-vous : ce ne sont ni des immigrés musulmans, ni des manouches ou des noirs africains : ce sont de bons Allemands, bons chrétiens et tout le toutim. C’est pour cela que ni Euronews, ni France24, ni CNN, ni aucun autre « grand média » n’en parle.
Comme disait Molière :
"Couvrez ce sein que je ne saurais voir.
Par de pareils objets, les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées."

dimanche 23 juillet 2017

L'Amérique reconnaît sa défaite en Syrie. Champagne !!


L'annonce du Président Trump cette semaine d'arrêter les livraisons secrètes d'armes de la C.I.A. aux miliciens en Syrie [1] est l'admission d'une défaite. Les États-Unis ont perdu leur guerre de six ans pour effectuer un changement de régime dans un pays arabe. Il est grand temps d'en finir.

Ce n'est pas encore fini, bien sûr. Il reste à savoir si la décision de Trump peut en fait être mise en œuvre. La C.I.A. peut-elle obéir aux ordres ? Est-ce que Les États-Unis pourront arrêter les régimes clientélistes dans la région, comme l'Arabie Saoudite, d'intensifier leur fourniture secrète d'armes étatsuniennes aux miliciens en Syrie ?

Poutine gouverne la Russie alors que Trump trolle l’Amérique



Une réunion remarquable a eu lieu la semaine dernière, la première rencontre en face à face entre Trump et Poutine, et je serais négligent de ne pas la commenter. En regardant les vidéos de la réunion (les quelques fragments tirés des brèves secondes lorsque les journalistes ont été autorisés dans la pièce, se pressant et se poussant) il est devenu clair pour moi que ces deux personnes se sont bien connectées, se trouvant intelligentes et de sympathiques interlocuteurs.

samedi 22 juillet 2017

L’agent de la CIA qui a interrogé Saddam : je préfère Saddam Hussein à G. Bush

John Nixon est un agent de la CIA, en charge de suivre le président irakien depuis son entrée dans l’agence américaine, en 1998. Il est l’homme que les États-Unis ont appelé dès que Saddam Hussein a été capturé, fin 2003.

Dans son livre, Debriefing the President: The Interrogation of Saddam Hussein, il raconte cette rencontre avec un homme aussi « charmant » qu’ « effrayant ». Il montre comment le gouvernement américain n'a fait que raconter des mensonges sur l'Irak, et les USA collectionnent en Irak, échecs et défaites, malgré l'armée la plus puissante et la plus coûteuse du Monde.

France. Macron : l’antisionisme est un "antisémitisme réinventé"

Après les sionistes Sarkozy et Hollandouille, voici maintenant que la France est présidée par un ultra-sioniste, encore pire que Netanyahou. Ceci n'est que l'un des reflets de la dérive islamophobe de la classe politique et des médias français, comme on l'a constaté dans les élections "piège à cons" présidentielles. Heureusement, il reste encore quelques voies françaises, comme celle de S. Cypel, pour oser distinguer entre nazi-sionisme et antisémitisme. 
Dans cette confusion générale dans les esprits, on oublie souvent que les sémites les plus nombreux sont, justement les Arabes, et que les juifs les plus nombreux, y compris dans Israël, ne sont pas des sémites, mais des juifs euro-asiatiques convertis. Et comme souvent, "les convertis forment  l'espèce la plus dangereuse qui soit: ils mettent tout leur zèle à montrer la fermeté de leur nouvelle conviction."
Le sionisme, c'est la mise en œuvre des Protocoles des sages de Sion, qui, comme l'a dit   Soljenitsyne :  se réalisent sous nos yeux.
On ne peut pas nier cette évidence. Les faits sont têtus.
Hannibal GENSERIC

Washington peut-il empêcher la mort des États du Golfe ?



Le secrétaire d’État américain Tillerson est contrarié que l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis aient rejeté ses efforts pour calmer leur différend avec le Qatar. Sa vengeance, assortie d’une menace de mesures plus sérieuses, prend la forme d’une « fuite » dans le WaPo : Les Émirats Arabes Unis ont orchestré le piratage des sites du gouvernement qatari, ce qui provoque des bouleversements régionaux, selon des responsables du renseignement américain.

vendredi 21 juillet 2017

Syrie. Trump dissout l'armée de mercenaires islamistes de la CIA



Pour la première fois depuis que le président John F. Kennedy a essayé de mettre au pas la CIA, après l'échec retentissant de celle-ci lors du débarquement de la baie des cochons [1] pour renverser le gouvernement cubain en 1961, le président Donald Trump s’attaque lui aussi à la CIA afin de détruire son «armée privée» de terroristes islamistes en Syrie.

La nouvelle route de la soie passera par la Syrie



Au milieu de la morosité proverbiale qui imprègne tout en Syrie, les attaques outrageantes du destin produisent souvent… eh bien ! … Bonne fortune.
Voyez ce qui est arrivé dimanche dernier à Beijing. L’Association pour les échanges sino-arabes ainsi que l’ambassade de Syrie ont organisé une exposition, la Journée de la Syrie, à laquelle sont venus des centaines de spécialistes chinois des investissements dans le domaine des infrastructures. Il s’agissait d’une sorte de mini-réunion de la Banque d’investissement pour les infrastructures en Asie (AIIB), présentée comme « le premier projet de rencontre loyale pour la reconstruction en Syrie ».

Syrie – L’accord Trump-Poutine tiendra-t-il ?



Le conflit entre les États-Unis et la Russie sur la Syrie semble s’être résorbé depuis la récente rencontre de Poutine et Trump à l’occasion du G-20. Il y a eu une sorte d’accord, mais on ne connait ni sa portée ni sa puissance contraignante. L’objectif commun est, comme d’habitude, la défaite d’ISIS.

jeudi 20 juillet 2017

Le changement climatique pour cause humaine : "c'est le pire scandale scientifique de notre génération"



Un nouveau rapport préparé par le Service russe pour l'hydrométéorologie et de l'environnement (ROSGIDROMET) révèle que les experts russes sont depuis longtemps sceptiques quant au mème du changement climatique depuis la création du Projet de Pétition sur le réchauffement climatique (the Global Warming Petition Project) qui s'est produit à la fin des années 1990, ce qui a attiré les signatures de 31.487 scientifiques américains [2] qui déclarent qu'il n'y a absolument aucune preuve qui montre que les êtres humains chauffent notre atmosphère.